Tout savoir sur la fusion AGIRC-ARRCO !


Depuis le 1er janvier 2019, le système de retraite complémentaire tel que nous le connaissons se simplifie avec la fusion de l'Agirc (Retraite complémentaire des cadres) et de l'Arrco (Retraite complémentaire des salariés) en un seul régime : l’AGIRC-ARRCO. Quels sont les changements à retenir de cette fusion ? AXA vous répond !

 

Pour votre entreprise, voici les principales évolutions

  1. Le versement des cotisations se fait auprès d’une seule caisse de retraite complémentaire : l’AGIRC-ARRCO.

  2. Les tranches de salaires et les taux de cotisation ont été simplifiés :  2 tranches de salaire et 2 taux de cotisation.

    Répartition des cotisations : 60 % à la charge de l’employeur et 40 % à la charge du salarié.

  3. Nouveau taux d’appel de 127 %

  4. Les cotisations AGFF (Association pour la Gestion du Fonds de Financement), GMP (Garantie Minimale de Points) et CET (Contribution Exceptionnelle et Temporaire) cessent de s’appliquer au 31 décembre 2018.

  5. Deux nouvelles contributions sont instaurées à compter du 1er janvier 2019 :

  • La CEG (Contribution d’Equilibre Général) :  2,15 % sur la tranche 1 & 2,70 % sur la tranche 2

  • La CET (Contribution d’Equilibre Technique) : 0,35 % du salaire sur la tranche 1 et 2 pour tout salarié dont le salaire excède le plafond de la Sécurité sociale. 

Pour vos salariés, 4 points à retenir

  1. Pour les non cadres, pas de changement : 1 point ARRCO = 1 point AGIRC-ARRCO.
  2. Pour les cadres, les points AGIRC sont convertis en points AGIRC-ARRCO avec une stricte équivalence des droits. Vos collaborateurs peuvent consulter le site de l’AGIRC-ARRCO pour découvrir leur simulateur de conversion de points : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/calcru 
  3. Pour tous les salariés : 1 seul compte de points.
  4. Pour les futurs retraités de nouvelles mesures concernant la poursuite d’activité sont instaurées et détaillées sur le site de l’AGIRC-ARRCO. Dès qu’ils auront atteint le taux plein (régime de base), plusieurs options s’offriront à eux :

- Départ à la retraite mais avec une minoration de 10% (du montant de la retraite complémentaire) pendant 3 ans et jusqu’à 67 ans maximum.

- Report du départ à la retraite d’un an, aucune minoration.

- Report de 2 ans à 4 ans, majoration de 10% pendant 1 an (du montant de la retraite).

- Report de 3 ans, majoration de 20%, pendant 1 an (du montant de la retraite).

- Report de 4 ans, majoration de 30% pendant 1 an (du montant de la retraite).

Un simulateur de départ à la retraite est disponible pour permettre à vos salariés d’évaluer le montant de leur pension à l’adresse : https://espace-personnel.agirc-arrco.fr/public/#/calcoef 

A noter : Cette fusion ne change aucunement le fonctionnement du système de retraite par points qui continue à être géré de façon paritaire dans une logique d’intérêt général en s’appuyant sur le principe de la répartition (et donc de la solidarité intergénérationnelle). 

Trouver un conseiller près de chez vous