Conseil
Protection de l'activité
le 02/02/2016 3 minutes de lecture

La prévention pour faire face aux risques auto en entreprise

La prévention des risques auto est un enjeu majeur pour les entreprises. 

22 000 €, c’est le montant annuel économisé par une entreprise dotée d’une flotte de 100 véhicules grâce à un travail de prévention efficace.

Le risque auto en bref

Quels que soient la taille et le secteur de votre entreprise, une bonne gestion de vos risques et de votre flotte auto est essentielle afin de :

  • éviter les risques pour vos collaborateurs et les tiers,
  • préserver votre responsabilité civile en cas d’accident,
  • optimiser les coûts de votre flotte (éco-conduite, immobilisation du véhicule et de vos collaborateurs le temps des réparations…)

Les conséquences pour votre entreprise

La prévention des risques routiers est un enjeu majeur pour l'activité de l’entreprise :

Un enjeu humain

23 % des accidents mortels au travail sont dus aux déplacements des collaborateurs dans le cadre de leur mission. Plus généralement, les déplacements en voiture peuvent générer du stress chez vos collaborateurs et des arrêts de travail évitables. Une bonne prévention permet de préserver la sécurité et la santé de vos collaborateurs.

Un enjeu juridique

Un accident de la route en mission ou lors de trajets est considéré comme un accident de travail. A ce titre, le risque routier et les initiatives prises en matière de prévention doivent être mentionnés dans le Document Unique.

En tant que chef d’entreprise, votre responsabilité peut être engagée dans le cadre d’un accident du travail, si :

  • Vous ne veillez pas à l’application effective des règles relatives à la sécurité de vos salariés. En cas d’accident, votre responsabilité pénale pourra être engagée pour coups et blessures involontaires passibles d’une amende et d’une peine d’emprisonnement.
  • Vous n’établissez pas un « protocole de sécurité », à travers la formation de vos salariés à la sécurité routière. Attention : depuis 1994, le délit de « mise en danger de la vie d’autrui » peut être retenu contre vous, s’il s’avère que vous n’avez pas respecté les règles de prévention et de sécurité, et cela, en l’absence même de tout accident.
  • Votre responsabilité pénale pour « faute inexcusable » pourra être engagée pour ne pas avoir évalué les risques dans votre établissement, en cas d'accident.

Un enjeu économique

En cas d’accident, tous les coûts indirects restent à la charge de l’entreprise.

  • Coûts assurantiels avec notamment le montant de la franchise ainsi que les risques non garantis.
  • Coûts liés à l’interruption de l’activité : le temps perdu, et l’immobilisation des véhicules et des salariés.
  • Coûts liés aux dommages immatériels : pertes commerciales, image de marque, confiance des salariés.
  • Coûts liés aux autres dommages comme les indemnisations des victimes lors d’accidents corporels.
Etes-vous bien protégé ?

Votre contrat d’assurance auto vous aide à faire face en cas d’accident. Mais un tel sinistre a nécessairement un impact sur la vie de votre entreprise. C’est pourquoi AXA vous propose conseils et expertise pour maîtriser le risque en amont et éviter qu’il ne se produise.

  • Un accident auto peut être évité ou ses conséquences minimisées avec la mise en place de bonnes pratiques au sein de votre entreprise.

    Respecter les règles de conduite

    - Ne pas téléphoner, quel que soit le moyen utilisé

    • Pour préserver la sécurité du conducteur, de ses passagers, ainsi que celle des tiers, l’usage du téléphone portable au volant est interdit : téléphoner est une activité qui mobilise le cerveau et augmente le temps de réaction. Le champ visuel et la perception de l’environnement sont également modifiés. L’usage d’un kit « Mains libres » ou d’une oreillette n’apporte donc pas d’amélioration.
    • Lorsque le conducteur téléphone au volant, le risque d’accident est multiplié par 4, et par 6 lorsqu’il est en début de communication.

    - Respecter les limitations de vitesse

    • Sensibilisez vos conducteurs sur les risques liés à la vitesse.
    • Le temps passé en voiture ne l’est pas en clientèle. Pourtant, sur 50 km de route, en roulant à 100 km/h au lieu de 90 km/h, on ne gagne que 3 minutes.
    • La vitesse influence également la violence du choc : un choc à 110 km/h équivaut à une chute du 16e étage.
    • En ville, à 60 km/h*, il faut au moins 33 mètres pour s’arrêter lorsque la chaussée est sèche, soit au minimum 5 mètres de plus qu’à 50 km/h. Or 5 mètres suffisent pour éviter bien des accidents.
    • Respecter les limitations de vitesse, c’est agir pour sa sécurité, celle de ses passagers et des autres usagers de la route.

    - Surveiller sa consommation d’alcool

    • Lors de repas professionnels, la tentation d’un verre de vin peut être importante. Cependant, pour un homme de 75 kg, 3 verres de vin suffisent pour dépasser la limite légale.

    Rappel : la limite légale est de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, ce qui équivaut à 0,25 milligramme d’alcool par litre d’air expiré.

    L’entretien du véhicule

    Un examen du véhicule doit être effectué périodiquement par le conducteur en présence de son encadrement afin de minimiser les risques de panne. La procédure de contrôle et de suivi permet au conducteur de procéder à un état des lieux du véhicule et d’identifier les besoins de « petit entretien » à effectuer.

    Trois types d’entretien doivent être effectués sur un véhicule :

    • Un entretien selon les préconisations du constructeur (carnet d’entretien).
    • Un entretien « préventif » : contrôle programmé des pièces selon l’usage du véhicule (nombre de kilomètres effectués) et changement des pièces en cas d’usure.
    • Un entretien « prédictif » : changement programmé des pièces selon l’usage du véhicule.

    L’ensemble des opérations de « petit entretien » effectuées dans le cadre de la procédure de contrôle précédente peut être noté dans le « livret du véhicule » qui complète le carnet du constructeur.

     

     

Bon à savoir

Pour effectuer un diagnostic de vos risques et bénéficier de ces services, contactez votre conseiller AXA.

À la recherche d'une assurance pour votre flotte automobile ?

La prévention pour faire face aux risques auto en entreprise