Conseil
Protection de l'activité
le 12/07/2016 3 minutes de lecture

Faire face au bris de machine

Une chaudière qui explose, un axe de turbine qui se rompt… Les risques de dommage aux machines sont multiples. Découvrez comment protéger votre entreprise.

Près de 2/3 des sinistres affectant les machines ont pour origine une cause humaine (défaut de maintenance, maladresse, inexpérience…).

Les risques peuvent être liés à :

  • la conception (malfaçon…) ;
  • l’exploitation (grippage, échauffement mécanique…) ;
  • une chute, un choc, un incendie ou des événements naturels (gel, tempête).

La variété des technologies et des types de machines (machines de production, engins de chantier, énergies renouvelables…) ainsi que la généralisation de la composante informatique rendent les risques complexes et difficiles à maîtriser.

Les conséquences pour votre entreprise

Des conséquences directes

Dommages sur vos machines

  • Arrêt de votre activité
  • Endommagement ou perte d’un bien de valeur et/ou essentiel à votre activité
  • Mise en danger de vos collaborateurs ou de tiers
  • Dommages sur vos locaux

Des conséquences indirectes

  • Perte d’exploitation
  • Perte de clientèle
  • Mise en cause de votre responsabilité vis-à-vis de tiers (clients, fournisseurs…)
  • Pollution
  • Impact sur votre image
Etes-vous bien protégé ?

Le contrat d’assurance Bris de machine vous aide à faire face en cas de sinistre sur une de vos machines. Mais un tel sinistre a nécessairement un impact sur la vie de votre entreprise. C’est pourquoi AXA vous propose conseils et expertise pour maîtriser le risque en amont et éviter qu’il ne se produise.

  • Chute de grue : Dans le cadre d’un chantier, une entreprise loue une grue afin d’effectuer les travaux. Un employé indique sur l’outil de contrôle de la grue que les stabilisateurs sont sortis, alors que la grue se trouvait sur pneus et non stabilisée. Lors de la rotation de la tourelle, la grue est déstabilisée et se renverse.

    Les conséquences pour l’entreprise : Ecrasement de plusieurs éléments de la flèche, du treuil, moteur du treuil sorti de son emplacement, fixations des contrepoids arrachées. L’entreprise doit faire appel à une société extérieure pour redresser la grue. Les frais de réparation s’élèvent à 223 000 €. Le redressement de la grue engendre un coût supplémentaire de 11 500 €.

    Cela aurait pu être évité : Le conducteur de la grue n’avait pas les connaissances et la formation nécessaires pour utiliser l’engin en toute sécurité.

    Ce qu’il faut retenirDes actions de formation et sensibilisation à l’utilisation d’un outil non maitrisé et le suivi d’une procédure écrite concernant le maniement de cet outil auraient permis d’éviter le renversement de l’engin.

Nos conseils

Un bris de machine peut être évité ou ses conséquences minimisées grâce à la mise en place de bonnes pratiques au sein de votre entreprise. Voici nos premiers conseils pour vous y aider :

Effectuer une maintenance régulière de vos machines

La maintenance régulière de vos machines vous permet de diminuer le risque de défaillance, mais augmente également leur durée de vie. Il existe différents niveaux de maintenance :

Former votre personnel aux consignes de sécurité

Afin de limiter les dommages provenant de causes humaines, fautes ou erreurs d’exploitation commises par vos salariés ou par un tiers, la formation des intervenants et la mise en place de consignes de sécurité écrites sont essentielles.

Contre la négligenceMettre en place un manuel de règles d’utilisation des machines afin, entre autres, d’éviter une surchauffe et un éventuel incendie. Par exemple, voici quelques règles de base dans un atelier de charge de batteries d’accumulateurs :

  • Attendre que la batterie soit froide
  • Vérifier le niveau de l’électrolyte
  • Eviter les pinces « crocos »
  • Desserrer les bouchons de la batterie…

Contre l’inexpérience : Demandez à votre fournisseur de former vos salariés lors de l’achat d’une nouvelle machine ou engin ayant un processus ou une manipulation complexe.

Contre la malveillance :

  • Sécuriser tous les locaux sensibles, comme par exemple les salles informatiques, afin d’éviter tout acte de vandalisme, vol.
  • Prévoir des accès réservés aux personnes habilitées ou accompagnées par une personne habilitée.
  • Maintenir à jour les autorisations d’accès des personnes habilitées.

À la recherche d'une assurance bris de machine ?

Faire face au bris de machine